Fête de Nautisme 2019 – L’Aimée Hilda reprend du service

Fête du nautisme 2019

La Fête du nautisme a eu lieu hier, dimanche 26 mai, au centre nautique de Perros-Guirec, par un temps relativement calme et un ciel globalement clément.

Nous étions présents avec un stand, l’exposition photo et l’Aimée Hilda.

Une équipe de bénévoles bien rodée a permis l’embarquement de 50 personnes en une dizaine de rotations, autour de la Hauraine, balise cardinale à l’entrée de la baie de Trestraou.

Un grand merci aux bénévoles présents qui ont permis aux visiteurs de découvrir ce canot de 70 ans, Jacques en Andrée, Jean-François, Denis, Jany, Alain, Bruno et Fabienne, Françoise

Un sauvetage réussi

Au-delà de cette fête fort réussie, la journée fut marquée par le sauvetage de plongeurs en grande difficulté lors de la rotation de 11h00.

L’Aimée Hilda avait quitté la cale après avoir embarqué 6 passagers. Peu de temps après le Cross diffusait un avis de détresse concernant deux plongeurs disparus au nord de Porz Kamor à Ploumanac’h

L’équipage, emmené par le patron, Jean-François, a alors simplement réagi comme l’aurait fait tous les gens de mer, en portant assistance aux personnes.

Les conditions étaient correctes et après avoir échangé avec le CROSS l’Aiméee Hilda s’est mis en recherche des plongeurs.

Toutes les personnes présentes ont joué le jeu, scrutant la mer, et certains passagers ont cru un moment que ce scénario faisait partie de la ballade.

Le canot de sauvetage de Ploumanac’h en exercice, le Président Toutain était déclenché par le CROSS.

Enfin, les plongeurs furent aperçus, grâce à leur flash de signalisation et hissés à bord de l’Aimée Hilda.

Ils s’étaient égarés, suivant un mauvais cap et avaient été entrainés au large par le courant. En bonne santé, l’un d’entre eux était néanmoins au bord de l’épuisement.

L’Aimée Hilda put ensuite rejoindre la cale de Trestraou ou les deux infortunés furent débarqués.

Cette action qui a permis à l’Aimée Hilda de renouer très ponctuellement avec son passé de sauveteur, ne présentait pas de risques particuliers. Néanmoins elle a mis en évidence que la sauvegarde de ce canot, ce n’est pas uniquement de l’entretien ou des ballades.

C’est également et surtout la sauvegarde ce cet esprit du sauvetage en mer et l’entretien des compétences des bénévoles. En effet l’équipage, Jean-François, Alain, Jany et Denis, malgré un moteur (à nouveau) en panne a appliqué à la lettre les opérations appropriées, veille radio comme il se doit, contact avec le Cross pour signaler la présence sur zone, récupération des plongeurs avec toute les règles de prudence idoines, et suivi de la fin des opérations avec le Cross avant de débarquer les deux plongeurs sur la cale de Trestraou… et de reprendre les ballades en mer. Bravo à eux.

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.