C’est la fin de l’été …

Aimée Hilda, fin de saison 2017

Les Fêtes du Golfe sont un peu loin mais on ne résiste pas à l’envie de ressortir quelques photos inédites .

Ci-contre dans le canal de l’ile de Batz (comme on ne pas le voit pas sur la photo), une petite avarie moteur Tribord, nous avait amené à enlever le cache culbuteurs et tiges de culbuteurs du cylindre arrière. Moteur « ouvert » nous avions remis en route pour vérifier la fuite et cela marche très bien. Pour les abonnés à Facebook vous trouverez la vidéo du moteur « ouvert » en fonctionnement. Ahh ! la musique des culbuteurs ! Cette vidéo est sur le site www.aimeehilda.com , notamment ICI.

Ci-dessous le passage du raz de Sein avec (presque) l’alignement de la balise de « La Plate » par le Phare de la Vierge, derrière. L’Aimée Hilda remontait vers Camaret. Sur Babord on avait l’Ile de Sein. Clin d’qeil à nos adhérents originaires de cette ile.

 


Toujours sur le retour du Golfe, on vous avait déjà montré cette magnifique photo faite au passage de la balise cardinale Est, « La Louve ». Elle avait été prise de la vedette SNSM, le SNS097 «  Notre Dame de Rocamadour »

Il nous manquait la photo simultanée faite à bord de l’Aimée Hilda avec cette même balise sur Babord. Les amateurs éclairés vous diront que nous étions bien audacieux de passer entre cette balise Cardinale Est et la terre. Rassurez-vous la mer était quaisment pleine et nous avions à bord un « pilote » ancien patron de la vedette SNSM de Camaret et qui connaissait ce passage délicat sur le bout de la barre.

Fêtes de Ploumanach – 21 juillet 2017

Les Fêtes de Ploumanach avait bien commencé, belle ambiance et beaucoup de monde mais elles ont été gâchées en milieu d’après-midi par une pluie battante.

L’Aimée Hilda était pourtant bien placé, amaré sur coffre et une aussière à quai. Le moteur de rechange, sur roulettes,avait été installé juste en face, sur le quai. Nos mécaniciens étaient à l’œuvre pour les démonstrations de démarrage. Les spectateurs avaient du mal à imaginer que 2 moteurs identiques se trouvaient à bord. C’était l’occasion de les emmener visiter d’un coup de godille.

Fêtes des Chnats de Marins les 11, 12 et 13 août.

L’Aimée Hilda était aumilieu mais un peu caché. Nous étions bien placés pour profiter de la musique mais coincés entre le « City Of Bradford » ancien canot de la RNLI (Royal National Lifeboat Institution, l’équivalent de notre SNSM), la Pampolaise ancienne vedette de liaion entre l’Ile de Brehat et le continent ( c’est une

association partenaire dont vous pouvez visiter le site https://brehat.wixsite.com/bateauenbois ) et quelques vieux gréements. Heureusement le dimanche 13 nous avions pu au prix de quelques déhalages nous extirper et faire quelques manœuvres dans le port. Nous avions fait connaissance du Commandant de l’Hydrograaf, (ci-contre à gauche) navire de la compagnie Hollands Glorie. Celui-ci, Peter Lock, avait embarqué sur l’Aimée Hilda, qui malgré sa petite taille l’avait enthousiasmé par le bruit de ses moteurs Baudouin et sa manœuvrabilité.

Juste retour des choses il nous avait invité à bord de l’Hydrograaf pour participer à ses manœuvres de départ. Voir ci-dessous la photo de la Recouvrance prise à partir de la passerelle de l’Hydrograaf. Moments pleins de saveurs. 40 m de long, 6,70 de large mais 2 moteurs comme l’Aimée Hilda et « en avant Babord en arrière Tribord » on est pas dépaysé 

Voirur internet (Wikipédia) l’histoire de ce navire hydrographique, construit en 1910 pour participer à la réalisation des cartes nautiques des côtes Irlandaises

Fête de la SNSM à Tregastel – 23 août 2017

Nous avons répondu présent à l’invitation de la station de Trégastel ou était présent le Président Toutain. Moment de partage avec l’équipage de celui-ci lors d’un sympathique déjeuner à la station de Trégastel.

C